Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

La cour des miracles

Publié le 12 Octobre 2013 par Louisdelallier

Au mois de janvier 1949, une visite dans l’un des quartiers moulinois les plus défavorisés montre que les reconstructions attendues ne sont toujours pas réalisées. Les îlots de maisons insalubres près de la rue du Pont-Ginguet et de la place de l’Eperon résistent et sont toujours habités malgré les murs délabrés et les toits en ruines. Ces bas quartiers sont aussi appelés quartier nègre sans doute à cause des mauvais éclairages naturel et nocturne.

Sept locataires vivent dans les logements bordant la « cour des miracles » jonchée de débris de toutes sortes comme les restes d’un lit-cage. Les eaux sales sont jetées là et croupissent dans un caniveau creusé au milieu de la cour.

Il faut presque se baisser pour entrer dans l’une des habitations qui, pour la plupart, sont composées seulement d’une cuisine et d’une chambre dont le papier peint se décolle. Les murs sont lézardés, la toiture est bricolée avec des morceaux de tôle. Parfois, un calendrier PTT ou du carton bitumé remplace l’un des carreaux de l’unique fenêtre. Le carrelage de la cuisine est en briques rouges craquelées. On ne trouve d’évier dans aucune de ces maisons entassées. L’eau courante, l’électricité et le gaz n’arrivent pas jusque-là. Un petit poêle Godin, installé près d’une cheminée inutilisée, permet de se chauffer, de cuisiner et de faire bouillir la lessive. L’intérieur est propre et bien tenu. Les habitants qui ont la chance de ne pas être au chômage dépensent toute leur paye en nourriture. A la fin du mois, il ne reste rien pour l’entretien de la maison. Heureusement, malgré ces conditions d’habitation déplorables, la tuberculose ne se développe pas davantage pour autant.

Ce quartier, situé à proximité de l'Allier, a été rénové il y a une trentaine d'années. Il porte depuis le nom de quartier des Mariniers, souvenir d'une corporation active à Moulins jusqu'au XIXe siècle.

Louis Delallier

Les Mariniers, taudis en cours de destruction, avril 1984

Les Mariniers, taudis en cours de destruction, avril 1984

Commenter cet article