Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

31 décembre 1949 : Bal du demi-siècle au Terminus-dancing

Publié le 31 Décembre 2013 par Louisdelallier

Le 31 décembre 1949, le Terminus-dancing rue Philippe-Thomas à quelques pas de la gare sera le cadre du grand bal du demi-siècle organisé par le comité des fêtes des Bataillots.

Artistes bien connus à cette époque, « Les deux du music-hall de Paris », Gillette Ford de l’Européen de Paris et Jacques Didier du Casino Montparnasse vedettes du disque et de la radio seront les vedettes de la soirée. Ils arrivent d’une tournée commune triomphale en province. Malgré ce spectacle de grande qualité, les prix des entrées restent inchangés : 100 francs pour les messieurs et 80 francs pour les dames.

Le Terminus-dancing est un lieu très fréquenté par les Moulinois qui viennent nombreux s’y amuser. La réouverture après travaux a eu lieu le samedi 11 septembre 1948. Les aménagements répondent aux exigences de la sécurité publique. L’estrade du fond a été remplacée par deux escaliers pour atteindre les galeries supérieures. Trois galeries éclairées par des lampadaires soutenues par de solides piliers peuvent contenir près de 300 personnes. Deux se trouvent de chaque côté de la salle et une au-dessus de l’orchestre. Chacune d’elles est garnie de nombreuses tables. Quatre escaliers de 1m 40 de large mènent à l’étage supérieur. La salle de danse a été très modifiée. Elle paraît encore plus spacieuse grâce à de larges glaces placées tout autour. Cinq grandes ouvertures donnent sur la cour. Le plafond est revêtu d’une matière ininflammable et des appareils de ventilation viennent changer l’air.

Tout autour de la salle de larges glaces. Toutes les peintures ont été refaites et sont de couleur crème assortie avec quelques bordures marron. De petites jardinières dans lesquelles poussent des géraniums ont été accrochées à chaque pilier. L’éclairage au néon a été conservé.

Cette salle est devenue l’une des meilleures de région.

Louis Delallier

Commenter cet article