Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Les chevaliers de la poussière

Publié le 18 Janvier 2014 par Louisdelallier

Qui sait encore qu’à Moulins les éboueurs ont contribué à résister à l’occupant ?

Couverts de poussière, de cendres, de suie, ils courent derrière leur véhicule. Ils y vident les poubelles, les seaux, les caisses etc. Ces employés municipaux font partie de la vie des habitants. Qui y prête vraiment attention ? On ne remarque que leur absence. Si les poubelles ne sont pas ramassées, on s’interroge. Et, quand on voit passer le camion, c’est tout juste si on le regarde.

Pendant l’Occupation, les voyages à la décharge publique n’éveillent aucun soupçon. Les éboueurs moulinois en profitent pour mettre sur pied un important centre de résistance. Ils traversent la ligne de démarcation au nez et à la barbe des occupants et des douaniers du pont Régemortes. Quantité de colis, de bagages sont dissimulés sous les cendres et les épluchures de légumes. Ils vont jusqu’à cacher des prisonniers évadés, des gens recherchés par la gestapo pour les faire passer en zone libre.

Malheureusement, un jour, un délateur dévoile l’histoire. A leur tour, les chevaliers de la poussière, comme un journaliste les surnommera en 1946, sont surveillés, fouillés, arrêtés. Mais, ils ne se laissent pas impressionner et continuent malgré tout. Des armes de toute sorte, des explosifs et documents franchiront encore le pont sous la protection d’hommes couverts de cendres.

Louis Delallier

Commenter cet article