Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Poules composteuses d’un siècle à l’autre

Publié le 22 Février 2014 par Louisdelallier

Poules composteuses d’un siècle à l’autre

Cette incitation parue dans Le Progrès de l'Allier en décembre 1939, en page Moulins, trouve un écho au XXIe siècle qui recycle aussi les idées.

Les exemples de poules arrivant dans les jardins des villes se multiplient. En voici quelques-uns.

En février 2010 et pour la troisième année, la ville de Mouscron en Belgique (52 000 habitants) propose deux poules pondeuses aux habitants qui souhaitent réduire leurs déchets alimentaires. Les poules sont données par deux pour qu’elles ne s’ennuient pas. Les experts s’accordent pour affirmer qu’une poule peut absorber environ 150 kg de restes et « rendre « jusqu’à 200 œufs chaque année. Tous les foyers d’accueil reçoivent une courte formation pour éviter les incidents.

2012, en septembre, à Pincé, petite commune sarthoise, la municipalité choisit elle aussi de faire diminuer les volumes de déchets et de lutter contre le gaspillage en offrant à ses administrés volontaires un couple de poules.

En Seine-et-Marne, c’est en janvier 2013 que le syndicat intercommunal chargé de collecter et traiter les déchets ménagers lance une opération semblable dans trois communes : Brie-Comte-Robert, Combs-la-Ville et Moissy-Cramayel. 60 poules et leur poulailler à monter soi-même prennent le chemin des jardins des habitants qui acceptent de jouer le jeu. Ils doivent peser les restes alimentaires qu’ils donneront à manger pendant un an. Le résultat permettra de vérifier si l’idée était bonne. L’objectif est de réduire d’au moins 100 kg les ordures annuelles par foyer. L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) prend tellement au sérieux cette démarche qu’elle la finance.

On peut citer encore l’agglomération du Pays de l’Or à l’est de Montpellier qui subventionne 10 euros pour l’achat d’une poule depuis l’été 2013, la communauté d’agglomération de Besançon en avril 2013, Béthune en septembre 2013, Barsac en Gironde qui vend des poules à 1 euro, la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée.

Et pour terminer, le SICTOM Nord Allier, situé à quelques kilomètres de Moulins, organise une opération Poul’belle : « Sa mission, si vous l’adoptez : réduire vos déchets ! ». Son objectif est de réduire la quantité des déchets collectés de 7% entre 2011 et 2015, c’est-à-dire une réduction de 26 kg par habitant. Il fournira au printemps deux poules et un poulailler aux 10 « parents poules » sélectionnés qui devront adopter aussi le principe de la pesée.

Cette idée fait son chemin à grandes enjambées avec un enrobage environnemental durable loin des préoccupations de 1939 !

Louis Delallier

Commenter cet article