Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Rallye automobiles-avion-parachutes d’avril 1935

Publié le 4 Octobre 2015 par Louisdelallier

La section de Moulins de l’Automobile-club du centre propose, avec le concours du journal Le Matin, un type de rallye original, en vogue dans les années 30. Il réunit des automobiles, un avion et des parachutes. Dans un secteur donné, un avion lâche de petits parachutes que les conducteurs des voitures doivent récupérer et rapporter au contrôle de l’arrivée. Le gagnant est celui qui en a trouvé le plus grand nombre.

Le journal Le Matin offre les lots qui sont exposés chez Perrot, libraire rue d’Allier, pour allécher les éventuels participants. Le règlement est disponible au siège de l’A.C.C 3, rue Bréchimbault où se prennent également les engagements et ce jusqu’au mercredi 17 avril à 18 heures.

Le dimanche 28 à 14 heures, plus de 30 concurrents se regroupent au rond-point du cours de Bercy et sont menés jusqu’à la sortie d’Yzeure par le commissaire de l’épreuve. C’est là que tout commence vraiment.

L’Hanriot de l’Aéro-club piloté par Robert Ladure assisté de Monsieur Emeryn se charge de larguer les petits parachutes embarqués. Il suit un parcours depuis l’aérodrome de Pételoup passant par Montbeugny, Thiel, Chevagnes avant de rentrer à Pételoup (commune de Montbeugny). Le pilote démontre sa virtuosité en exécutant des crochets et demi-tours inattendus deux heures durant. Sa mission est de surprendre les conducteurs pour compliquer leur recherche.

À 17 heures, la remise des prix se déroule à l’hôtel Darmangeat, place aux Foires (actuelle place Jean-Moulin). Le marquis de Chaumont-Quitry et J. de La Geneste, président de la section automobile de Moulins, prennent la parole pour féliciter les concurrents et annoncer les résultats avant le vin d’honneur. Maître Brochard, venu tout spécialement du siège social, assiste à la fête.

Classement masculin

1er prix : poste de TSF d’une valeur de 1 000 francs à Monsieur Meyer

2ème prix : écrin de 12 couverts à R. de Vaulx

3ème prix : montre-bracelet à J. de La Geneste

4ème prix : trousse de toilette à J. d’Origny

5ème prix : écrin de 12 cuillères à café à A. Darmangeat

6ème prix : litre d’eau de Cologne à H. Devaulx

7ème prix : écrin de 6 cuillères à café à Monsieur Buffet

8ème prix : porte-billets à Monsieur Bardonnet

9ème prix : une cotisation gratuite à l’A.C.C. à Monsieur Mativon

10ème prix : une cotisation gratuite à l’A.C.C. à Monsieur Langeron

Classement féminin

1er prix : montre-bracelet à Madame Galland

2ème prix : litre d’eau de Cologne à Madame des Vilettes

3ème prix : porte-billets à Mademoiselle Léveillé

Prix attribués par tirage au sort

Objet d’art d’une valeur de 1 000 francs à J. Treyve

Appareil photo d’une valeur de 500 francs à Charles Coutelard

Étui à cigarettes d’une valeur de 150 francs à Monsieur de Boisé.

Comme pour le concours de pêche de juillet 1949 (voir mon article), la valeur des objets reçus par les femmes équivaut à celle des 3e, 6ème et 8ème prix masculins. Auraient-elles eu moins de mérite à conduire et à repérer les parachutes ?

Louis Delallier

Commenter cet article