Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Nul n’est censé ignorer la loi

Publié le 19 Mai 2016 par Louisdelallier

Françoise est journalière rue de Bardon. Pour son travail, elle utilise une brouette à trois roues avec laquelle elle se déplace dans Moulins. Cet après-midi du jeudi 17 janvier 1924, elle emprunte l’un des trottoirs qui longent le jardin de la gare. Mais un agent de police veille à appliquer un arrêté municipal de juin 1914 et lui demande de rouler dans la rue avec sa brouette. Françoise, dont les 67 ans et l’habitude l’autorisent à ne pas réagir, continue son chemin. Comme elle fait encore la sourde oreille au deuxième ordre, elle est verbalisée et devra se présenter devant le juge de paix qui décidera du montant de la contravention qui peut aller de 15 à 20 francs (environ 13 à 18 euros).

D’après René Langlois, dans son ouvrage « Les sacarauds », la brouette à trois roues, partie intégrante de l’outillage spécifique des sacarauds, jardiniers moulinois de la rue de Decize, était fabriquée par le charron James, de la même rue de Decize, qui s’en disait l’inventeur.

Louis Delallier

Commenter cet article