Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Henri Rigodon, coureur de rallye moulinois, vainqueur à Évian en 1947

Publié le 4 Juin 2016 par Louisdelallier

Le samedi 19 juillet 1947, pour regarder passer les 28 concurrents du rallye automobile international Paris-Évian, il suffit de se trouver le long de la rue de Paris, du cours de Bercy, de la rue Félix-Mathé, de l’avenue d’Orvilliers ou de la route de Lyon. C’est le premier grand rallye d’après-guerre. La famille Cruz, propriétaire de la marque d’eau minérale Évian décide d’organiser une course d’automobiles pour donner un coup de fouet à ses ventes. La première édition se déroule les 19 et 20 juillet 1947 malgré les difficultés à obtenir du carburant. Le ministère de l’Intérieur répartissait alors les bons d’essence. Quatre ans plus tard, la course devient « Rallye Evian-Mont-Blanc », puis « Rallye Mont-Blanc Iseran » pour ses dix ans et "Rallye Mont-Blanc en 1961. Elle a conservé ce nom. Cette première édition de 833 km part de Fontainebleau et comprend trois étapes sans réelles difficultés. Il faut respecter une vitesse moyenne dont le non-respect valait des points de pénalité ainsi que tout dégât sur la carrosserie de la voiture. A l’arrivée, il ne reste que 26 équipes qui doivent encore passer par une épreuve de maniabilité originale. Il s’agit de parcourir un tracé en évitant des bornes et des bouteilles d’Évian. Chaque bouteille renversée ajoute deux points de pénalité.

Henri Rigodon sur sa Delahaye 135CS (avec pneus Bourgougnan), président de la section moulinoise de l’Automobile club du Centre, habitué des rallyes et des victoires, prouve encore son efficacité en remportant le Paris-Évian. Sa femme est à ses côtés

Le jeudi précédent le 28 juillet, tout l’Automobile club moulinois est présent au siège 3 rue Bréchimbault pour fêter son héros qui reçoit une plaquette de bronze aux armes de Moulins des mains de Madame Alassaire, au nom du syndicat d’initiatives bourbonnais.

En 1935, cet ex-chef des essais des automobiles Amilcar tenait le garage central à Moulins, 3 rue de Bourgogne. Il représentait la marque Delage-Salmson pour laquelle il était metteur au point au service des études de l’usine.

Henri Rigodon a participé, entre autres, à la course de l’Automobile-club de Saint-Étienne sur le circuit d’Andrézieux, le 19 mai 1946, qu’il a terminée à la 6ème position sur Bugatti. Le 26 octobre 1947, il était parmi les concurrents de la coupe du congrès technique. On le retrouve aussi au rallye Sablé-Solesmes sur Panhard en 1954. Les connaisseurs pourront compléter.

Louis Delallier

Commenter cet article