Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Inauguration de la maison de la Mutualité en octobre 1933

Publié le 20 Septembre 2016 par Louisdelallier

Maison de la Mutualité rue marcellin-Desboutin (en bas état actuel)
Maison de la Mutualité rue marcellin-Desboutin (en bas état actuel)

Maison de la Mutualité rue marcellin-Desboutin (en bas état actuel)

Rue Marcellin-Desboutin, on remarque une maison bourgeoise toujours occupée par une mutuelle. Cette maison acquise avec des fonds essentiellement mutualistes a abrité la première création mutualiste à Moulins. De nombreuses personnes ont travaillé à cette belle réalisation, parmi elles messieurs Vrinat et Lucien Chambron.

Il s’agissait alors de regrouper les sociétés locales en un même lieu où elles pourraient recevoir leurs adhérents, percevoir leurs cotisations, conserver leurs archives, se réunir. On y trouve aussi deux cabinets dentaires mutualistes où les enfants des écoles, quels qu’ils soient, peuvent se faire soigner les dents. La grande salle est décorée d’une allégorie due à Monsieur Houot, président de la société des verriers de Souvigny

L’inauguration a eu lieu le dimanche 8 octobre 1933. Elle est précédée, la veille, à 20h 30, d’une conférence de monsieur André, vice-président de la fédération nationale de la mutualité française, salle du Pont-Ginguet. Le défilé du dimanche matin entre la place d’Allier et le 11 de la rue Marcelin-Desboutin est annulé à cause du mauvais temps. Après le vin d’honneur, les quelque 240 participants au repas (15 francs par personne) se retrouvent dans une salle aménagée dans le parc de la maison. Les plats ont été préparés par monsieur Laurent, propriétaire-cuisinier de la Brasserie des Cours.

Messieurs Boutry, président de la fédération bourbonnaise, Vrinat, vice-président et commissaire général de la fédération, Picard, vice-président de la fédération mutualiste du Puy-de-Dôme, Richerolle de Montluçon, vice-président de la fédération mutualiste bourbonnaise, Gabriel Fontenille président de la commission de propagande font un discours à tour de rôle. G. Fontenille recommande aux enseignants d’apprendre à leurs élèves l’histoire de la mutualité. Monsieur Baër, très au fait des questions d’assurances sociales et de santé, représente le préfet. Des délégués des services médicaux, agricoles, de l’orphelinat des cheminots, du sanatorium, de la caisse départementale sont présents ainsi que, naturellement, Lucien Chambron, cheville ouvrière. Gabriel Fontenille est l’auteur d’un poème qui est dit par monsieur Midy.

A 15h 30, un défilé de remplacement se conclut par une petite fête familiale ouverte gratuitement à tous vers 16h 30. La journée se termine par la plantation d’un arbre de la mutualité.

Louis Delallier

Commenter cet article