Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

La Vache qui rit sponsorise l’Union cycliste de Moulins en juillet 1930

Publié le 11 Octobre 2016 par Louisdelallier

Nature morte à la vache qui rit par Marcel Lenoir entre 1924 et 1931 - conservée à la maison de La vache qui rit à Lons-le-Saunier

Nature morte à la vache qui rit par Marcel Lenoir entre 1924 et 1931 - conservée à la maison de La vache qui rit à Lons-le-Saunier

Un prix de « La vache qui rit » organisé par l’Union cycliste moulinoise le dimanche 27 juillet 1930 n’est semble-t-il pas un hasard. En effet, le Tour de France prend fin ce jour-là et c’est la première année de son histoire où le « parrainage » des coureurs par des grandes marques est introduit officiellement. Jusque-là, les marques de vélos sponsorisaient les participants, mais des doutes sont apparus sur les procédés qu’elles utilisaient pour faire gagner leurs poulains. Henri Desgrange, créateur du Tour, décide d’organiser des équipes nationales de cyclistes et de leur fournir le même équipement pour éviter toute concurrence inutile. Il doit donc en passer par l’argent des publicitaires pour financer sa réforme.

En ce mois de juillet 1930, La Vache qui rit est l’une des vedettes de la toute nouvelle caravane du Tour de France qui, depuis, n’a fait que grandir en importance et en clinquant.

Voilà probablement la raison pour laquelle La Vache qui rit s’intéresse à la vie cycliste moulinoise et a délégué messieurs Reynaud père et fils, représentants de la marque.

Les engagements sont reçus au siège social de l’U.C.M, au café Barthélémy rue Philippe-Thomas, jusqu’au 25 juillet à minuit et chez monsieur Teston-Vigne, secrétaire de l’U.C.M., 20 rue François-Péron. Une participation de 5 francs est requise et le coureur doit être licencié dans un club.

Le circuit de 100 kilomètres part de Moulins et passe par Villeneuve, Chantenay-Saint-Imbert, Saint-Pierre-le-Moûtier, Livry, Le Veurdre, Neure, Lurcy-Lévis, Pouzy-Mésangy, Limoise, Franchesse, Bourbon-l’Archambault, Saint-Menoux, Souvigny et revient à Moulins par le pont Régemortes, les avenues d’Orvilliers, Alsace-Lorraine, Meunier et rue Philippe-Thomas pour le sprint final à la hauteur du café Barthélémy prévu vers 17h 30.

Les prix sont nombreux et divers. Une somme de 500 francs est répartie en 10 :

1er 150 francs

2ème 100

3ème 75

4ème 50

5ème 40

6ème 30

7ème 20

8ème 15

9ème 10

10ème 10

Des prix supplémentaires sont réservés aux coureurs de l’U.C.M. :

1er une culotte cycliste sur mesure valant 100 francs offerte par la maison Bouviau tailleur à Moulins

2ème 50 francs offert par la maison Navrot, fromages en gros

3ème un boyau offert par la maison Taillandier, marchand de cycles

4ème 30 francs et un feu arrière électrique offert par la maison Reysset, fournitures en gros pour cycles

5ème 20 francs et une boîte de bonbons offerts par la maison Bellat

6ème 15 francs et une bouteille

7ème 15 francs et une bouteille

8ème 10 francs et une bouteille

9ème 10 francs et une bouteille

10ème 10 francs et une bouteille

Une paire de bas cyclistes, offerte par monsieur Teston-Vigne au plus jeune coureur qui terminera l’épreuve.

Et les arrivées à certaines étapes sont également dotées de prix, de quoi raviver l’émulation :

À Chantenay, 20 francs au premier, offerts par des sportifs

À Saint-Pierre-le-Moûtier, 35 francs au premier de l’U.C.M.

Au Veurdre, 25 francs au premier, offerts par des sportifs

À Lurcy-Lévis 50 francs au premier offerts par la société vélocipédique de Lurcy-Lévis et 25 francs au premier de l’U.C.M., offerts par des sportifs

À Pouzy-Mésangy, 10 francs au premier, offerts par un sportif

À Bourbon-l’Archambault 50 francs offerts au premier en haut de la côte après Bourbon.

Liste des engagés suivant leur numéro de dossard (seuls 26 prendront le départ) :

1 Mourlon – 2 Tourret – 3 Denizon – 4 Duverger – 5 Necco – 6 Delhomme – 7 Dominique Dalmas, tous de l’Union cycliste de Vichy – 8 Cabanne – 9 Peinot de Lurcy-Lévis – 10 Rey V. S. de Vichy – 11 Lecomte V. S. de Montluçon – 12 Lavarenne – 13 Pouvel – 14 Nord – 15 Paul André – 16 Cornu tous du V. S de Nevers – 17 Robillaud de Château-sur-Allier – 18 Désamais de Vichy – 19 Lavesvre de Bourbon-Lancy – 20 Bourgogne de Vichy – 21 Aristide Jouanin – 22 Hubert Jouanin – 23 Gaston Roux – 24 Roger Martin – 25 Boudot – 26 Genoux – 27 Chevalier – 28 Rochelois tous de l’U.C.M. – 29 Quenel – 30 Riche de l’U.C. de Vichy – 31 Boudot de l’U.C.M.

Le jour venu, les dossards sont remis à partir de 13h 45 au café Barthélémy et les participants sont conduits en groupe au café du Cheval blanc route de Paris où le départ est donné à 14 heures. Ils auront tous été dotés de fromage de la Vache qui rit pour les accompagner dans leur effort.

La course se dispute par une belle journée et n’apporte pas d’incidents notables. Monsieur Perret de Moulins a prêté sa voiture pour suivre les cyclistes et monsieur Aujames, ex-champion de l’U.C.M., qui conduit sur sa moto Jean Bouillé, commissaire de l’épreuve. Monsieur Sarler, représentant général de La Vache qui rit, annonce l’arrivée des concurrents avec son haut-parleur.

1er Delhomme de Vichy, U.C. Vichy, en 3h 26

2ème Dominique Dalmas U.C. Vichy

3ème Lecomte, Montluçon

4ème Denizon, Vichy

5ème Duverger, Vichy et Lafayette, Nevers

7ème Lavarenne, Nevers

8ème Hubert Jouanin U.C.M.

9ème Boudot U.C.M.

10ème Genoux U.C.M.

11ème Roux U.C.M.

12ème Aristide Jouanin U.C.M.

13ème Roger Martin U.C.M.

14ème Robillaud, Lurcy-Lévis

On ne manque pas de remarquer les très actifs monsieur Bouviau, vice-président de l’UCM et tailleur de son état à Moulins, monsieur Navrot, marchand de fromages à Moulins, monsieur Béguet de Souvigny, messieurs Taillandier, Bellat, Reysset et Louis Dupoux de Bourbon-l’Archambault. Des remerciements très vifs vont à la société vélocipédique de Lurcy-Lévis et à l’hôtel du Commerce de Bourbon. On ne sait pas si le fromage a bien supporté la chaleur !

Louis Delallier

Commenter cet article