Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Quelques-uns de nos anciens combattants moulinois de 1870-1871

Publié le 25 Octobre 2016 par Louisdelallier

Monument situé dans le jardin de la gare

Monument situé dans le jardin de la gare

Octobre 1912, les anciens combattants de la guerre de 1870/1871 ont au moins atteint la soixantaine. Bientôt, ils ne seront plus les derniers à s’être battus pour défendre leurs pays. Mais, pour l’instant, l'heure est à la célébration et aux récompenses.

Le dimanche 6, la Lyre moulinoise, le conseil municipal de Moulins, les Anciens cuirassiers, les Anciens chasseurs à pied et alpins, les Anciens dragons, les Anciens artilleurs, les Anciens fantassins, les marsouins, les marins, les anciens et futurs médaillés, la section des sapeurs-pompiers, la Bourbonnaise, la Chorale, la Société de tir se regroupent place de la République, près de la gare, où ne se trouve encore aucun monument aux morts et défilent jusqu’à la place d’Allier où ils se placent sur deux rangs face au monument aux morts de « leur » guerre (cf. mon article sur ce monument). Une couronne est déposée.

Ont pris place sur l’estrade  le préfet de l’Allier, monsieur Ville sénateur, le général Chabaud, monsieur Béraud maire de Moulins, le commandant Roth, monsieur Beillard chef de cabinet du préfet, monsieur Auclair et plusieurs officiers de réserve, messieurs Breton, Chambron, Galland, Monicat, Ray, Sabatier, Tariant, Tissier, membres du conseil municipal.

Monsieur Bonnot, président des Combattants est le premier à prendre la parole avant le discours du maire rappelant le courage, le dévouement des braves soldats. Le commandant en retraite Roth, désigné par le ministre de la guerre, ajoute quelques mots et remet les médailles à messieurs :

Alamartine, Asset, Auclair, Aumeunier, Barbe (engagé volontaire), Barnier, Baron, Barret, Belon, Bellavoine, Bernard, docteur Berthomier (chirurgien en chef à l’hôpital), Blondeau, Blot, Boitrou (engagé volontaire), Jacques Bonnet, Joseph Bonnet, Bouvier, Casset, Charles, Créqui, Crétin, Décrion, Délairin, Demanèche, Desroches, Devaux, Frémont, Gallier, Gaucher, Gayard, Germain, abbé Gilbert, Grellet, Gueston, Guillon, Jardillier, Lacroix, Lapostolet, Larivière, Lecornu (engagé volontaire), Léger, Loizel, Neury, Olivier (engagé volontaire), Passerat (engagé volontaire), Pinard, Pinson, Poirier, Prévost, Rabet, Régnier, Régnier, Roumestain (engagé volontaire), Jean Roux, Louis Roux, Royer, Sennepin, Soulier, Suramy, Tain, Tardivon, Tardy, Thomas, Thonin, Touchevier, Vacherot, Vallé, Velu (engagé volontaire)

et à madame Magnol, cantinière.

La Lyre moulinoise et la Chorale accompagnent la cérémonie qui se termine par un survol, à grande hauteur, de la place d’Allier par Émile Duval sur son biplan, présent au meeting d’aviation de Moulins en cours (cf. mon article à ce sujet). Le public est ébahi.

À midi, la soixantaine de participants conviés au banquet présidé par monsieur Bonnot se retrouve à l’hôtel de l’Allier, place d’Allier. Le préfet et le général Chabaud, le maire et les membres de toutes les sociétés militaires de Moulins sont à la table d’honneur. Au dessert, messieurs Bonnot, le préfet, le général Chabaud, le maire, monsieur Boitrou au nom des médaillés et le docteur Berthomier rivalisent de louanges dans leurs propos à la gloire de tous ces hommes qui ont généreusement fait leur devoir. En attendant les suivants…

Louis Delallier

Commenter cet article

Alexandre cornieux 25/10/2016 10:48

Bonjour,
très bel article sur ce pan d'histoire assez méconnu dans le bourbonnais d'autant que les documents d'archives sont assez rares.
Cordialement,

Alexandre Cornieux