Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Qui était le plus beau bébé de Moulins ou d’Yzeure en juillet 1921 ?

Publié le 30 Mars 2017 par Louisdelallier

Qui était le plus beau bébé de Moulins ou d’Yzeure en juillet 1921 ?

Une belle kermesse s’annonce pour le dimanche 31 juillet à Yzeure. A cette occasion, la fanfare d’Yzeure qui en est l’organisatrice a décidé de désigner le plus beau bébé né à Moulins ou à Yzeure entre le 1er août 1917 et 1er décembre 1920 inclus (soit d’un âge compris entre 8 mois et 4 ans).

Il suffit aux heureux parents d’un bel enfant, garçon ou fille cela va de soi, de l’inscrire du 1er au 15 juillet au soir : à Moulins, chez Lemesle rue d’Allier, chez Capelli photographe, rue des Couteliers, Chatron rue d’Allier et à Yzeure, chez Chaumas, boulevard Jean-Jaurès et chez Gaillard horloger-bijoutier aux Bataillots. Il leur faut fournir l’indispensable acte de naissance (sur papier libre) et 1 franc d’inscription. Chaque enfant inscrit recevra un petit souvenir le jour de la kermesse où ses parents pourront entrer gratuitement. Les dix premiers bébés remarqués par le jury composé des docteurs Bonnet, Tabutin et Virlogeux et des sages-femmes mesdames Carrier et Jouaneton recevront un prix, un diplôme et un agrandissement photographique.

Le dimanche 17 juillet, des membres de la fanfare d’Yzeure procèdent à une expérience de lâcher de ballons, place de l’hôtel-de-ville à Moulins. Il s’agit de prévoir le lest le mieux adapté pour qu’ils tombent aux environs de Moulins « parmi la brave population de nos travailleurs agricoles bourbonnais ». Et il va effectivement falloir réajuster les choses car les quatre premiers ballons dont la carte a été retournée aux établissements Lemesle, rue d’Allier, ont été retrouvés à Chiddes dans la Nièvre (Louis Chatard), à Rouvres-en-Plaine en Côte-d’Or (Louis Berthelot), à Fleurey-sur-Ouche en Côte-d’Or également (Charles Ropiteau) et à Vaux-les-Prés dans le Doubs (M. Bérard).

Le jour venu, les festivités se déroulent sous un soleil éclatant. Le cortège (chars décorés par la maison Colas, horticulteur à Yzeure) part vers 14 heures de la place de la République aux Bataillots et se dirige en musique jusqu’au carrefour du Pont-de-Bois et de la rue de Bourgogne (environ 2 km) où il rejoint la Belle Bourbonnaise, Lucienne Royer du Montet, élue quelques semaines auparavant (voir mon article à ce sujet). Invitée par le comité des fêtes, elle vient couronner le plus beau bébé. Joseph Baudron, maire d’Yzeure et président de la fanfare, l’accueille en grande pompe. Le défilé, au complet, gagne ensuite l’ancienne école professionnelle Henri-Mathé pour filles (lingerie, broderie, confections, fabrication de corsets qui a compté 260 élèves), place Jules-Ferry.

Dans les allées ombragées, le public découvre avec plaisir et intérêt les comptoirs de bimbeloteries, les loteries, les buvettes, le palais de la danse, une pêche miraculeuse, un guignol, etc. Il profite en outre de concerts donnés par la fanfare et l’Echo moulinois, d’exercices de gymnastique exécutés par la Bourbonnaise. Des bals sont accessibles dont un réservé aux enfants. Le cirque Pinder propose son spectacle en parallèle de la grande soirée artistique par la section théâtrale présentant la chanson à travers les âges avec costumes de la maison Raisin de Nevers. La décoration des stands a été réalisée par Colas, horticulteur à Yzeure.

En extérieur, les amateurs de cyclisme suivent, à partir de 15 heures (départ devant l’entrée de la kermesse), le tour d’Yzeure dit « challenge Pierre Vialle », lequel conduit la voiture de tête mise à la disposition des journalistes. Une cinquantaine de concurrents se mesurent parmi lesquels on remarque les Fécémistes Auberger, Dupré, Viroulet et les Clermontois Bussemey et Martel. Viroulet abandonne près de Panloup. Le trio vainqueur est composé de Bussemey (1er), Martel (2ème), Dupré (3ème).

 

Le concours de tir, quant à lui, voit se classer :

  1. Prieur (46 points) qui reçoit une statuette de chasseur
  2. Rolin (43 points) une montre
  3. Lafay (42 points) un étui à cigarettes
  4. Manceaux (41 points) une paire de boutons de manchettes
  5. Labussière (41 points) une épingle de cravate
  6. Moreau (41 points) une boîte d’allumettes métal
  7. Durantin (41 points) un fume-cigarette
  8. Royer (40 points) une épingle de cravate
  9. Raymon (39 points) une breloque glace
  10. Matron (38 points) un fume-cigarette.

 

Au bal d’enfants présidé par Lucienne Royer, trois très jeunes couples sont mandatés l’un pour réciter un compliment à la Belle Bourbonnaise, l’autre pour lui offrir une gerbe de fleurs et le 3ème pour lui remettre une montre en or, don de monsieur Subra bijoutier.

 

Et voici enfin les résultats du concours du plus beau bébé (sur 86 inscrits) :

  1. Paulette Guillemenot 32 mois (un livret de Caisse d’épargne avec 100 francs, environ 109,64 euros offert par le comité et une écharpe verte et rouge aux couleurs de la fanfare)
  2. Raymonde Daphy 38 mois( pèlerine caoutchoutée offerte par monsieur Lemesle)
  3. Rolande Giron 26 mois (une médaille de cou en or)
  4. Suzanne Vidard 40 mois (une paire de chaussures offerte par Blancher)
  5. Andrée Bussière 12 mois (un bon de marchandises à prendre chez Chatron)
  6. André Andrivon 37 mois (un chapeau offert par Déron)
  7. Marcel Devillard 32 mois (un costume jersey offert par Lemesle)
  8. Marcelle Thévenin 19 mois (un encadrement offert par Bouillé)
  9. Paulette Chasset 41 mois (un chapeau offert par Garouste)
  10. Marcelle Prajoux 17 mois (six mouchoirs offerts par Desboutin)
  11. Georges Roberton 8 mois
  12. Andrée Rousseau 35 mois
  13. Marthe Raynaud 10 mois
  14. Simone Verdier 10 mois
  15. Marcel Dautun 15 mois
  16. Jones Oeilly 35 mois
  17. Victoire Manceaux 38 mois
  18. Georges Époigny 12 mois
  19. Henri Michou 35 mois
  20. Fernande Martini 34 mois.

Les dix premiers reçoivent un agrandissement photo offert par Havard « photographie nouvelle », rue des Couteliers. De la 11ème à la 20ème place, les prix sont offerts par les maisons Schmidt, Sales (horloger-bijoutier), Delaume et Besson (chemiserie, blanc), Bussière (mercerie-tissus), Leturcq (tissus), Liory, Gavat, Subra (horloger-bijoutier), Gaillard et Darrasse.

La remise officielle des récompenses a lieu le dimanche 7 août à 14 heures sur la place d’Yzeure. On y ajoute celle des lots de la tombola dotée d’une bicyclette homme ou dame d’une valeur de 500 francs, d’un fût de vin rouge de 125 litres, de deux bons de la défense nationale de 100 francs chacun et d’une glace de cheminée. Les 100 premières personnes entrées à la kermesse ont reçu un billet gratuit.

On profite de cette petite cérémonie pour remettre les médailles et diplômes attribués aux vieux musiciens au dernier congrès de la fédération des sociétés musicales du centre.

 

Louis Delallier

Commenter cet article