Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Les conducteurs de fiacre victimes de la crainte du n° 13

Publié le 25 Mai 2017 par Louisdelallier

Un entrefilet du Courrier de l’Allier du 13 août 1892 nous apprend qu’une des stations de fiacres qui se trouvait rue Datas, près du marché couvert à Moulins, se développait constamment. Dix-huit fiacres avaient été autorisés par la municipalité à y exercer.

Mais, il ne fallait pas y chercher le n°13. Le porteur de ce numéro, voyant les clients se détourner de lui, avait émis une protestation qui fut entendue.

Les journées de travail commençaient très tôt et finissaient tard. Quand il faisait beau, les plus aisés des habitants aimaient à se promener à Yzeure, Neuvy, Bressolles et même jusqu’à Villeneuve, distant de 12 kilomètres. Les cochers les plus âgés savaient prendre les bonnes rues pour montrer la ville et ses environs sous leur meilleur jour.

L’un d’entre eux, le père Jean, apprécié pour sa jovialité, était aussi un fin connaisseur de l’histoire des monuments de Moulins dont il pouvait donner les dates de construction, le nom de ceux qui y avaient vécu. Il enjolivait ses explications pour les rendre encore plus attrayantes pour ses passagers qui ne lui en tenaient pas rigueur.

Saint Fiacre est le saint patron des taxis.

 

Louis Delallier

Commenter cet article