Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Fête nautique de juin 1912 à Moulins

Publié le 8 Juin 2017 par Louisdelallier

Le comité des fêtes moulinois se rapproche de la société de natation et de sauvetage de Roanne* (celle de Moulins sera fondée le 7 juillet suivant - voir article à ce sujet en juin 2015) pour mettre au point une fête nautique digne de ce nom.

Le périmètre retenu pour installer les spectateurs se trouve en bordure de l’Allier, le long de la gare aux bateaux et, en partie, le long de la levée. Le matériel est fourni par les Roannais.

Les épreuves commenceront à 15 heures, après les joutes éliminatoires, par une course individuelle de natation avec nage au choix. A 15h 30, la finale des joutes sera disputée par les vainqueurs des éliminatoires. A 16 heures, on promet des joutes comiques et une course aux canards avec hilarité garantie.

Les joutes lyonnaises seront organisées pour la première fois à Moulins. Un bateau bleu et un rouge propulsés par des rameurs vont à la rencontre l’un de l’autre. A l’arrière de chaque bateau, un sportif debout tient un bouclier et une longue lance pour essayer de faire tomber son adversaire. Le premier championnat de France de joutes nautiques a eu lieu le 30 juin 1901, sur le lac du parc de la Tête d’Or à Lyon.

Les engagés venant de Roanne sont des pointures :

Louis Besson, champion de Lyon en 1911

Claudius Burton, champion roannais

Benjamin Merle, 3ème du grand prix de Paris en 1910

J. Messon champion de Saône-et-Loire

Moulin, champion de Lyon en 1910

Claudius Paire, 5ème du grand prix de Paris

Sadin, champion de Digoin

Jean-Marie Vialletet-Dinet, dit 100 kg, originaire de Moulins.

Les places réservées sont à 1,50 franc, les premières à 1 franc, les secondes à 0,50 franc (demi-tarif pour les militaires et les enfants en dessous de 7 ans). Un programme détaillé est mis en vente. Pendant la fête, la Lyre moulinoise donnera un concert et fera une quête au profit des pauvres.

Pour clore cette belle journée, la Chorale de Moulins et sa section pupilles se feront entendre à 20h 30 au kiosque des cours :

Faust, chœur des soldats de Charles Gounod

Le renouveau de Paul Rougnon

Extrait de Mireille, les magnanarelles, de Charles Gounod par la section des pupilles

La violette de Léon Paliard

Patrie de Laurent de Rillé.

A 21 heures, un bal populaire au marché couvert (prix d’entrée 0,50 franc) sera animé par un orchestre symphonique. Buffet, fleurs et confettis sont annoncés.

Le dimanche 9 juin, à 13h 30, la Société roannaise, ses tambours et ses clairons sont accueillis à la gare par ces messieurs du comité des fêtes et les sociétés locales. Tous défilent de la place de la République (jardin de la gare) jusqu’à la gare aux bateaux de la Madeleine en passant par l’avenue nationale (avenue général Leclerc et Théodore-de-Banville), la place du théâtre, la rue d’Allier, la place d’Allier, la rue Blaise-Pascal, la place Achille-Roche, la rue Régemortes, le pont Régemortes et le quai de la Charbonnière.

Mais la veille, s’est produite la catastrophe du sous-marin Vendémiaire percuté par le cuirassé Saint-Louis au cours d’un exercice au large du Cotentin. Aucun des 24 marins n’a survécu. La fête nautique en est réduite à son simple aspect sportif. Les représentants de Digoin et de Roanne montrent leur savoir-faire au cours de joutes remarquées par le public nombreux. Le courant très fort et une crue soudaine à la fin des épreuves gênent les nageurs et les rameurs, mais n’empêchent pas monsieur Pain de Roanne de se livrer à un exercice de natation particulièrement difficile, les bras liés. La Lyre moulinoise se fait entendre tout au long de l’après-midi.

Le concert de la Chorale et le bal sont annulés. Un bal de bienfaisance est toutefois décidé pour le dimanche suivant à 21 heures au marché (0,50 franc l’entrée).

 

Louis Delallier

* En 2017, il existe encore à Roanne une société de natation et de joute.

Commenter cet article