Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

La Lyre moulinoise honore ses membres morts pour la France au cours de la Première guerre

Publié le 14 Septembre 2017 par Louisdelallier

La cathédrale de Moulins accueille une assistance particulièrement recueillie en ce dimanche 2 juillet 1922. Il est midi quand le chanoine Frobert, curé de la paroisse, commence la célébration de la messe en hommage aux membres de la Lyre moulinoise morts au combat ou des suites de leurs blessures. Il a au préalable présenté les regrets de monseigneur Penon, évêque du diocèse de Moulins, absent ce jour-là.  

Aux côtés des familles des défunts, on remarque messieurs Pinston, président de la Lyre et Raynaud, secrétaire, monsieur Maillet, conseiller de préfecture, représentant monsieur Moisson préfet de l’Allier, monsieur de Praingy, chef d’escadron, délégué par le colonel Moutier, commandant d’armes, messieurs Arnoult, Boitrou, Caiveau, Chambron, Monicat, Virmaux, conseillers municipaux, monsieur Chatron représentant le F.C.M (Football club moulinois). La Chorale de Moulins, l’équivalent vocal de la Lyre, est venue en nombre avec son vice-président, monsieur Bagnolet et monsieur Vincent, directeur, son président, monsieur Bussière, étant retenu par d’autres obligations.

 

Les musiciens de la Lyre, sous la direction de monsieur Crinière, jouent deux morceaux pour honorer dignement leurs collègues :

Eugène Arlay, canonnier au 36e R.A.C. (Régiment d’Artillerie de Campagne), mort le 25 mars 1918 à 45 ans

Edmond Aumonier, soldat au 216e R.I. (Régiment d’Infanterie), mort le 13 octobre 1916 à 34 ans

François Autissier, soldat au 288e R.I., mort le 23 décembre 1917 à 28 ans

Rémy Ballandraux, canonnier conducteur au 36e R.A.C., mort le 17 août 1917 à 18 ans

Georges Bernet, soldat au 46e R.I., 20 décembre 1914 à 18 ans

Charles Bizet, soldat au 53e R.A.C., mort le 13 mars 1916 à 30 ans

Joannès Bonhomme, sergent fourrier au 298e R.I., mort le 9 septembre 1914 à 20 ans

Claude Bonnet, soldat au 321e RI, mort le 30 décembre 1918 à 34 ans

Charles Charpy, marsouin au 23e R.I., mort le 22 août 1914 à 18 ans

Gabriel Chasserie, caporal au 95e R.I., mort le 6 mars 1917 à 23 ans

Léon Daumur, conducteur au 20e E.T.E.M. (Escadron du Train des Equipages Militaires), mort le 21 août 1918 à 27 ans

Marius Désamais

Louis Dubuisson

André Marchand, canonnier au 37e R.A.C., mort le 10 septembre 1916 à 25 ans

Étienne Morand, soldat au 152e R.I., mort le 14 octobre 1916 à 23 ans

Lucien Parent, soldat au 63e R.I., mort le 30 avril 1915 à 20 ans

René Périat, brigadier au 54e R.A.C., mort le 24 août 1914 à 21 ans

Pierre Touzin, caporal au 13e B.C.A. (Bataillon de Chasseurs Alpin), mort le 10 décembre 1916 à 27 ans

René Willan, capitaine au 210e R.I., mort le 21 août 1914 à 34 ans

 

Bien que dramatiquement touchée, la Lyre moulinoise a su faire face pour continuer son activité de divertissement au service de ses concitoyens. Toujours fidèle au poste, elle se nomme aujourd’hui la Philharmonie de Moulins.

 

Louis Delallier

Commenter cet article