Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Juin 1910, la voiture de Sarah Bernhardt met à terre un cycliste moulinois

Publié le 27 Octobre 2017 par Louisdelallier in Faits divers

Sarah Bernhardt dans la Dame aux camélias

Sarah Bernhardt dans la Dame aux camélias

Un Moulinois a dû se souvenir bien longtemps de l’un des passages de Sarah Bernhardt à Moulins. C’est monsieur Cottin, facteur des postes. Vers 19 heures, le lundi 4 juillet 1910, il rentre à bicyclette chez lui rue Albert en toute tranquillité. Mais près du cours Jean-Jaurès, il est renversé par la voiture de « La Voix d’or », arrivant à allure modérée de la rue d’Allier et se dirigeant vers le théâtre. Madame Bernhardt demande aussitôt à son chauffeur de s’arrêter et s’empresse auprès de l’accidenté. Celui-ci s’en sort avec quelques contusions au visage, mais les médicaments qu’il portait à la main sont inutilisables. Après avoir été correctement dédommagé par l’actrice, il ne lui reste plus qu’à continuer son chemin encore un peu choqué au propre et au figuré par cette brutale rencontre avec l’une des premières stars de la scène.

Ce jour-là, madame Sarah Bernhardt joue La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas. Le rôle d’Armand Duval est tenu par Henry Roussel (qui deviendra acteur du cinéma muet, puis réalisateur). La réputation de la comédienne n’étant plus à faire, la salle est comble. La vente des billets rapporte 2 120 francs. La présence de Sarah Bernhardt sur une scène est toujours un gage de succès pour les organisateurs.

Elle s’était déjà produite à Moulins le dimanche 29 juillet 1883 dans la pièce de Victorien Sardou, Fédora. Les Moulinois étaient déjà au rendez-vous car la recette de la soirée (3 648 francs) reste la plus élevée de cette époque.

Le mercredi 11 février 1920, elle revient pour un évènement plus intime, une causerie-lecture organisée à 20h 45 au Cinéma Le Palace par monsieur Boquet en l’honneur d’Edmond Rostand (mort en 1918).  C’est l’occasion pour « La Divine », somptueusement vêtue, de parler de son amitié avec le célèbre auteur qu’elle a reçu, encore débutant, dans sa loge. Elle sera son interprète tragique du duc de Reichstadt dans L’Aiglon et tiendra le rôle de Roxane dans Cyrano de Bergerac.

Pour rendre hommage à son ami, elle récite avec sa voix inimitable, emphatique et surannée « Le nom sur la maison », « Les fleurs », « Le vieux pion » et lit un extrait de « La Samaritaine ».

 

Louis Delallier

Commenter cet article

alexandre cornieux 27/10/2017 17:54

Très bel article qui ,d'un fait divers fait resurgir la mémoire d'une immense star de l'époque , Sarah Bernhardt de passage dans notre belle ville .

Delallier 30/10/2017 09:06

merci.