Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

La maison des provinces à la Cité Internationale Universitaire de Paris

Publié le 14 Avril 2018 par Louisdelallier

Maison des provinces - mars 2016

Maison des provinces - mars 2016

Le conseil départemental de l’Allier, à l’instar de nombreuses collectivités, sociétés et particuliers, a apporté sa contribution à la Cité internationale universitaire de Paris en octroyant une subvention de 50 000 francs (35 070 euros) à la Fédération nationale pour le développement de cette cité. Plusieurs versements ont été effectués entre 1929, date de la délibération, et 1934, année de mise à disposition d’une chambre dans la maison des provinces. Elle était attribuée chaque année à un jeune homme (exclusivement) originaire de l’Allier étudiant dans une faculté ou une grande école de Paris. Il ne devait s’acquitter que d’un loyer de 200 francs (140,28 euros) pour contribuer aux frais généraux de chauffage, éclairage, entretien, service, etc. Il bénéficiait de tous les avantages de la cité dont un restaurant à prix modique, une bibliothèque, une salle de culture physique, une salle de musique, un service médical. Une commission départementale recevait et étudiait les candidatures avant la rentrée scolaire.

Murry Guggenheim, Américain d’origine alsacienne, et un habitant anonyme de Mulhouse ont posé les bases financières de la maison des provinces de France par le biais d’une fondation destinée aux étudiants d’origine alsacienne redevenus français en 1918. Puis progressivement, villes et départements français ont apporté leur pierre à l’édifice devenu la maison de toutes les provinces du pays. En forme de U, haute de six étages, elle est reliée par deux passages couverts aux maisons des étudiants arméniens et monégasques. 36 écussons des provinces de France ornent sa façade de briques. Son auteur est Armand Guéritte, architecte en chef des Monuments historiques. Inaugurée en juin 1933, cette construction était la plus vaste de toutes et comprenait 320 chambres. Elle a été rénovée en 2003 par l’architecte Daniel Kahane qui a reconstitué quatre chambres dites « historiques » et conservé ainsi  la mémoire des décors d’origine dus à des artistes renommés tels Léon et Maurice Jallot, Eugène Printz, Jacques-Émile Ruhlmann et Vinay.

Inaugurée par Albert Lebrun, président de la République française à la fin du mois de juin 1933, cette remarquable cité est située dans un parc arboré de 34 hectares, boulevard Jourdan dans le 14ème arrondissement. On en doit l’initiative à André Honnorat, ministre de l’instruction publique, en 1919. Il s’agissait d’héberger des étudiants de toutes nationalités pour favoriser les échanges de cultures et contribuer à installer durablement la paix dans le monde et en même temps d’offrir davantage de logements universitaires aux jeunes provinciaux. Le précieux soutien de l’industriel Deutsch de la Meurthe et du recteur de l’académie de Paris, Paul Appell, permet à André Honnorat de concrétiser son vœu en 1925 avec l’accueil des premiers étudiants étrangers. Chacun des fondateurs des quarante maisons a eu carte blanche quant au style architectural, ce qui explique leur hétérogénéité. D'éminents architectes ont travaillé pour la CIUP dont Le Corbusier, Lucio Costa, Albert Laprade, Willem Marinus Dudok et Claude Parent. Près d’un siècle après, la cité remplit toujours sa mission d’accueil d’étudiants de tous horizons tout en gardant sa vocation sociale. Elle reste un endroit exceptionnel à découvrir.

 

Louis Delallier

Commenter cet article