Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Des facteurs de Moulins et d’Yzeure disputent leur premier championnat de marche, le dimanche 7 juillet 1946

Publié le 22 Juin 2018 par Louisdelallier in Fêtes

Le journal Valmy est le champion de l’organisation d’évènements à la fois sportifs et festifs et surtout très populaires. Cette fois, ses dirigeants imaginent de faire marcher les facteurs à travers la ville de Moulins dans une compétition bon enfant. « Plus gros évènement de la saison », « vaste mouvement de curiosité », les phrases accrocheuses ne manquent pas pour lancer l’information. Même les épouses des facteurs jouent un rôle en écrivant au journal qu’elles s’opposent à cette épreuve. En effet, leurs maris, tout à leur entraînement, les délaissent gémissent-elles. Elles prévoient des mesures de rétorsion… Les hommes se réunissent en A.G. et décident de ne pas tenir compte des menaces et de participer au championnat quoi qu’il leur coûte !

Le départ aura lieu, comme il se doit, dans la cour de la poste, rue Berthelot (actuel Sésame). Les facteurs emprunteront ensuite l’avenue Théodore-de-Banville, les rues de Villars, de Lyon, des Couteliers, la place Cortet, la rue Gambetta, la place du marché, la place Garibaldi, les rues Régemortes, Félix-Mathé, des Pêcheurs (connue pour son mauvais état), la place aux foires, la rue Mathieu-de-Dombasle, la place d’Allier, les rues d’Allier et de l’Horloge. Arrivée place de l’hôtel-de-ville, soit 3,5 km.

Trois catégories ont été décidées : vétérans de 45 à 55 ans, jeunes et préposés avec poussettes.

Le journal prévoit des récompenses de 500, 300, 200, 150, 100, 100, 100 et 50 francs (100 francs valant 8,34 euros). À  celles-ci s’ajoutent des prix qui affluent de toutes parts. La liste, à la fin de cet article, en montre la diversité et la fantaisie. 

La presse dévoile avec gourmandise des informations sur les engagés qui en rajoutent à plaisir :

Tatave (54 ans) demande à recevoir des soins sur le parcours car il souffre de la gorge ! Il a  fait appel aux maisons de cycles pour obtenir 24 bidons portatifs comme ceux du Tour de France…

Le père Klein d’Yzeure (doyen avec ses 55 ans) se déclare forfait car malade et encourage  Tatave.

Gaston a fait le parcours en 35 minutes à 5 heures du matin.

Le Toulousain Marty va promener sa poussette dans la nuit du vendredi au samedi avant le grand jour et compte bien se reposer le samedi.

Nicolas, grand dirigeant dans le monde du foot a déjà commencé l’entraînement.

L’Yzeurien Romeluère est l’un des favoris avec sa pointure du 47. On rappelle qu’en 1940, il a pu échapper aux Allemands grâce à ses bonnes jambes et qu’il est arrivé à Yzeure au bout de 5 jours et 5 nuits à pied à travers la Hollande, la Belgique et la moitié de la France. Cela lui confère une indéniable expérience.

Le vétéran Métayer est en train de mettre au point un virage pour se retrouver en tête aux croisements

Gilbert Saulnier, 51 ans, de la rue Henri Barbusse, titulaire de la médaille de bronze et de la médaille d’honneur pour 30 années de service aux PTT, a l’avantage de l’ancienneté.

Le petit Kalb est entraîné par le retraité Blond ex-préposé au chauffage.

Le géant Bissonnière marchera en espadrilles sur autorisation spéciale.

Les facteurs ruraux Cognet, Deschamp, Perrin, Branchard, Dufloux et Ribier s’estiment mieux armés pour tenir le coup, car habitués aux chemins raboteux.

Le jour J, tous les engagés portent la boîte et le sac réglementaires comme attendu par les organisateurs. La remise des dossards débute à 9h 45 dans la cour de la poste. Puis les départs s’enchaînent sans anicroche : 10 h 15, départ des vétérans (autrement surnommés les minimes), 10h 17 départ des facteurs avec poussettes et 10h 21 départ des jeunes. Le délégué du directeur des P.T.T. tient lieu de starter. L’Union des Cyclistes Moulinois et les gardiens de la paix assurent le bon déroulement de la manifestation égayée comme de bien entendu par la Lyre moulinoise et son chef monsieur Raymond. Lorsque les musiciens s’arrêtent de jouer, le haut-parleur de la voiture publicitaire de Jean Martin, spécialiste moulinois de la radio, prend le relais pour diffuser des airs connus dont l’incontournable « Marche des facteurs ».

Deux contrôles de ravitaillement sont établis aux cafés Greuzat devant la gare et Bouculat rue des Pêcheurs. Les 15 000 personnes (estimation du journal) s’en donnent à cœur joie pour applaudir et soutenir leurs 32 fonctionnaires marcheurs, personnalités bien connues et appréciées de la population. Et les concurrents ne doivent sûrement pas économiser les guignolades pour amuser la galerie.

Après un effort digne des meilleurs marathoniens, ils entrent, sous les clameurs, place de l’hôtel-de-ville pour les derniers mètres. Romeluère d’Yzeure confirme son statut de favori en remportant l’épreuve avec 1 minute et demie d’avance sur le suivant du groupe des jeunes. Métayer arrive en tête des vétérans en 24’ 20’’. Tatave termine dernier sans doute gêné par sa douleur à la gorge… Mais il montre qu’à 54 ans il tient toujours la forme en réalisant un temps très honorable. On le retrouvera en 1948 à la fête des Garceaux (voir mon article) très à l’aise encore.

Madame Yvonne Gouthéraud et Mlle Jacqueline Bourrachot, postières de leur état, remettent des gerbes aux vainqueurs. Les récompenses sont ensuite distribuées en suivant les desiderata des donateurs. On note la présence de messieurs Henri Gromolard, maire de Moulins, Claude Dussour, maire d’Yzeure, Myard, receveur principal des postes, Sicard, inspecteur représentant monsieur le directeur départemental des P.T.T., Blanchet, président de l’U.C.M. (Union cycliste moulinoise). Un vin d’honneur dans l’hôtel de ville, sans doute très animé, clôt une matinée rondement menée.

Jeunes

  1. Romeluère 18’30’’
  2. Roux 20’
  3. Deschamps 20’30’’
  4. Vacher 20’35’’
  5. Dufloux 21’
  6. Moirat 21’25’’
  7. Reveret R. 22’
  8. Léry 22’
  9. Grelet 22’50’’
  10. Pasquet 23’
  11. Michel 23’
  12. Saulnier A. 23’
  13. Brulay 23’
  14. Ribier 23’
  15. Cognet 23’
  16. Kalb 23’45’’
  17. Nicolas 23’45’’
  18. Reynaud 23’45’’
  19. Perrin 23’45’’
  20. Hautsch 28’
  21. Saurat 28’10’’
  22. Bissonnier 28’10’’
  23. Gaston Hygonnet 44’

Vétérans

  1. Métayer 24’20’’
  2. Fraisy 24’25’’
  3. Branchard 25’45’’
  4. Caillat 26’
  5. Saulnier 26’
  6. Gatepin 26’4’’
  7. Gustave (dit Tatave) Gouverneur 26’4’’

Poussettes

  1. Gouverneur 22’
  2. Marty 24’

Louis Delallier

Liste des prix (100 francs de 1946 valant 8,34 euros)

500, 300, 200, 150, 100, 100, 100, 50 francs offerts par Valmy

150 francs                                          (Cellule des PTT de Moulins)                    

50 francs                                            (Maxime Jutier, rue de Bardon)   

100 francs                                          (café Jabonne)                                            

Bouteille d’apéritif par catégorie (Perrin, café de Bardon)                                

50 francs                                           (Rigodon, rue de l’Epargne )         

Paquet de tabac et pipe                   (Bardot, rue du Pont-Ginguet)                  

100 francs                                          (Butin, rue François-Péron)                       

100 francs                                          (Lamoureux-Dubreuil, rue de Lyon)        

½ livre de chocolat, ½ livre de café pur, un pain d’épices (Maison Brebelle, épicerie)

100 francs au dernier                      (Mlle Girard, école maternelle)                 

100 francs                                          (Morin, hôtel du Parc)                                

300 francs                                         (Brasseries de la Meuse)    

100 francs                                          (Veuve Cornier, passage Moret)    

Roue libre au premier des facteurs ruraux (Sénotier, mécanicien La Madeleine)     

Bidon de deux litres d’huile Antar (Langeron Yzeure)

Bouteille de vin blanc                      (Hivet-Depigny rue de Villars)                  

100 francs au dernier                      (Bottone fils, 4 rue Diderot)                       

100 francs à la première poussette (Demanèche, 5 rue de l’Ancien-Palais)

100 francs à la première poussette en haut de la rue Régemortes (Thiais cycles, rue des Minimes)

100 francs au plus vieux facteur à l’arrivée (Pierre Valène, 19 rue de l’Horloge)       

50 francs au cinquième                   (Guilbard tabacs, 10 rue de Bourgogne)

50 francs au premier place d’Allier (Dumesnil rue de l’Horloge)          

50 francs au premier du match Tatave-Gégène-Caillat (Hygonnet facteur)

100 francs au premier                      (Marcel Dufour)                  

100 francs au premier                      (Buvry, café, 21 rue de l’Horloge)  

50 francs au dixième de la course  (Bélien, café rue Voltaire)              

100 francs                                         (Chanet)       

50 francs au premier au 9 rue de l’Horloge  (Chabrol)                              

100 francs pour Tatave s’il est dans les dix premiers (Marty le Toulousain)   

Bouteille de vin fin                          (Bar Banville)           

Boîte de papier à lettres         (Librairie Leguai)     

deux paquets de gauloises            (Tabac de la Coupole)                     

50 francs                                           (Galfione et Grémillon)                                              

50 francs                                           (Hôtel Danguin et Terminus)                    

10 verres de vin                                (Hôtel de la gare)                            

Bande de réparation et un tube de dissolution (Bardin, route de Lyon)                                 

50 francs                                           (Dumas, Casino, rue des Garceaux           )

50 francs                                           (Puzenat, Lyon-bar, rue de Lyon)  

30 francs                                           (Pharmacie Godet, rue de Lyon)   

50 francs                                           (Restaurant Poinat, rue de Lyon)  

100 francs                                         (Moret primeurs, rue de Lyon)                  

50 francs                                           (Mme Vif primeurs, rue de Lyon) 

50 francs                                           (Déroche primeurs, rue de Lyon)  

Cravate                                      (Mme Monciaud, mercerie-bonneterie, rue de Lyon)

200 francs                                         (Directeur des PTT)                        

Shampoing et une mise en plis pour l’épouse d’un facteur (Coiffure-parfumerie Plégot, rue de Lyon)

Chaîne Brampton au 2e de la catégorie jeunes (A Lévêché, mécanicien, route de Clermont)

Paire de dessus de va-nu-pieds     (André, 9 cours de Bercy)

200 francs                                         (Margottat rue Louis-Blanc)                      

Un repas                                            (Café des Sports, rue de Pont         )         

Douche à tous les concurrents à l’arrivée (Marc Bourgeot professeur d’éducation physique)

Quatre apéritifs                                (Café Villars place de la République)

Chambre à air de vélo                     (Marchand cycles bd Ledru-Rollin)

Deux paquets de tabac                    (Mme et M. Chamer tailleurs place aux Foires)

200 francs                                         (Union Locale des Syndicats)                    

Deux bons pour 25 kg d’engrais complet d’une valeur de 500 francs (Denizon fils, négociant, La Madeleine)

Pot au feu                                          (Boucherie Martin La Madeleine)

Un éclairage au quatrième facteur rural (Faure cycles, 14 place de l’Hôtel-de-Ville)

Caleçon et chemise                          (Lucien Beaumont, chemisier, place d’Allier)

100 francs                                         (Desfosses TSF, rue de Paris)                   

100 francs                                         (Blachon, mécanicien)                     

50 francs au plus malchanceux    (Albert Turnbull, entraîneur)                     

50 francs au sixième jeune à l’arrivée (Pierre Dugreneau aux Gâteaux)        

Flacon de parfum                           (Roche, Casino, La Madeleine)                 

100 francs                                         (Busset, La Madeleine)                              

100 francs                                         (Anonyme pour Branchard)                       

50 francs                                           (Mlle Biron, rue de Lyon)               

50 francs                                           (Brélot, avenue de la Gare)            

Deux bouteilles de vin vieux         (Galland, vin, bd de Courtais)         

Bouteille de vin vieux                     (Aufauvre, café Petite vitesse)         

50 francs                                           (Heurtin, quai d’Allier)                               

Paquet de tabac                               (Mme Bourrachot, rue Danton)                

Commenter cet article

NICOLAS 03/07/2019 13:59

Bonjour, merci pour ce bel article- Je pense que mon grand-père Robert NICOLAS y a participer --
existe t-il un article dans les journaux de l'époque avec des photos ? merci -
Jyves Nicolas