Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Moulins-plage et première fête de l’eau

Publié le 25 Juillet 2020 par Louisdelallier in Fêtes

Point canoë en juin 2016 (Photo Louis Delallier)

Point canoë en juin 2016 (Photo Louis Delallier)

Juillet 1934, la société nautique moulinoise (S.N.M.) crée Moulins-plage tant attendue par la population qui n’oubliait pas de rappeler que même de modestes villages en bord de Loire avaient leur plage.

Cela ne devrait être que le premier stade d’une réalisation de plus grande envergure. Les visiteurs peuvent se rendre sur place librement jusqu’au dimanche 22 pour constater que les cabines mises à la disposition du public sont de qualité. Leur surveillance est assurée par un retraité qui, en outre, gardera à l’œil tous les objets précieux qui lui seront confiés.

Dès le lendemain, il faut montrer sa carte de sociétaire pour entrer car la S.N.M. ne dispose d’aucune autre ressource que celle de ses adhésions. M. Sales, horloger-bijoutier place d’Allier, reçoit les inscriptions. Les baigneurs peuvent s’adonner aux gaités aquatiques en toute sécurité grâce à l’assistance des bénévoles qui s’empressent auprès des débutants ou des inquiets.

Des pêcheurs grognent à la perspective de partager « leur » rivière avec des personnes bruyantes et agitées. Il leur est rétorqué que ce rassemblement leur laisse le champ libre ailleurs. Mais la Société nautique leur réserve une autre raison d’agacement. Elle propose des descentes de l’Allier en canoë de de Châtel-de-Neuvre à Villeneuve y compris la nuit. Malgré les exhortations à la courtoisie et l’indulgence de part et d’autre, certains pêcheurs invectivent les canoéistes et leur lancent même des pierres… Il faut, là encore, rappeler que c’est la pêche qui est tolérée au bord d’une rivière navigable tant qu’elle ne gêne pas la navigation et que le règlement prévoit que les pêcheurs n’ont pas le droit de lancer leurs lignes du haut des ouvrages d’art.

Avec l’aide d’employés des Ponts et Chaussées et du cadastre, la S.N.M. établit une carte de la rivière, avec mise à jour annuelle où les obstacles, les types de paysages indiqués, les haltes possibles et endroits de ravitaillement seront mentionnés. Une signalisation suivra.

 

Un an plus tard (dimanche 4 août 1935), la première fête de l’eau, gratuite, est organisée par l’UFOLEP (Union française des œuvres laïques et post-scolaires). Le niveau de l’eau bien bas à cause de la chaleur (on parle de canicule) et de la sécheresse complique un peu les activités sans empêcher leur bon déroulement.

 

La course de canots est lancée en face du château de Lys à Bressolles et se termine au plongeon de la plage de l’hippodrome*. Les canoës ont été transportés en camion. Le vent, assez fort, provoque quelques vagues qui ralentissent l’avancée des embarcations.

1er Cabos sur « l’Aigle » en 49’ (stylo offert par l’agence Havas)

2e Schmidt fils sur « Le printemps » à 30’’ (stylo de la librairie Joly)

3e Quélin sur « Lyly » à 1’30’’ (caisse de bière de chez Tamin négociant)

4e Mme et M Juge en 59’  sur le Kimris (coupe de la bijouterie Iaman)

5e  Schmidt père sur « Le Courlis » en 1h 2’ (bouteille de Bordeaux de chez Cantat, marchand de vins à Yzeure)

6e Faulconnier sur « Eglantine » en 1h 5’ (bouteille offerte par l’hôtel du Dauphin)

 

Les 800 mètres de natation éprouvent les concurrents dont les genoux touchent le sable à plusieurs reprises (départ du pont Régemortes).

1er Taque (prix du Progrès de l’Allier)

2e Cabos (caleçon de bain de chez Teston-Vigne)

3e Thévenet (caisse de bière de la Brasserie de la Meuse)

4e Guillemet (bouteille de champagne offerte par l’hôtel du Dauphin)

5e Col (bouteille de Champagne)

6e Villeret (bouteille de Champagne)

7e Dauchat (bouteille de Champagne)

8e  Coudance (bouteille de Champagne)

8e Tauveron (bouteille de Champagne)

9e Dachet (bouteille de Champagne) - Etc.

Ensuite des sportifs confrontent leurs capacités de nageur, de coureur à pied et de cycliste (nage 200 mètres - course 800 mètres - vélo 5 km).

1er Moirat (réveil de la bijouterie Iaman)

2e André Sénégas (bouteille de Champagne) –

3e Henri Sénagas (paire de lunettes de motocycliste de la coutellerie Sannajust)

4e Delorme (réchaud de la quincaillerie Dufloux)

5e Ferrier

6e Marcel Sénégas

 

Un 50 mètres de nage réservé aux enfants de moins de 14 ans récompense René James (timbale de la quincaillerie Dufloux), André Taque, Jean James, Bessonnat, Débordes, Tenant, etc. avec un porte-monnaie de chez Marchand buraliste et des boîtes de pastilles de Vichy de chez Tamin

Le 100 mètres nage dames ne fait pas l’objet d’un compte-rendu. Pas plus que les deux épreuves prévues pour amuser les spectateurs. La première consiste à mettre à l’eau 4 canards qui deviennent la propriété de celui qui les rejoint. La deuxième exige de traverser la rivière en nageant avec une cigarette allumée à la bouche. Le sport, c’est la santé !

Pendant toute la durée de la fête, le voilier Ninette qui évolue entre les deux ponts suscite l’intérêt et l’admiration.

 

Louis Delallier

Commenter cet article