Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Le ping-ball en démonstration à Moulins

Publié le 11 Février 2013 par Louisdelallier

Une démonstration de ping-ball est donnée à la fin du mois de septembre 1941 par des joueurs parisiens à l’occasion du tournoi du Tennis club moulinois.

Ce sport qui a fait ses débuts à Paris en 1934 est un hybride entre le tennis et le ping-pong.

L’idée de départ est d’aérer le ping-pong en l’identifiant davantage au tennis. Il a été décidé de supprimer la table et de tracer sur un sol uni et dur un court de modèle réduit pour pratiquer le nouveau jeu en extérieur ou en salle.

Le ping-ball en démonstration à Moulins

En voici les règles du jeu telles qu’elles sont retranscrites dans la presse locale !

« En n’utilisant que la main qui tient la raquette, le joueur qui sert doit s’efforcer, de dégager la balle du filet de la raquette, par un mouvement de bas en haut. On a le droit de prendre la balle de volée dans le filet de la raquette sur toute la surface du court et même en dehors. Mais, on n’a le droit de prendre la balle après rebond dans le filet de la raquette que si elle tombe dans le triangle. On ne peut frapper la balle de volée si l’on se trouve à l’intérieur du triangle. Il y a faute également si un joueur rattrape une balle de service dans le filet de sa raquette.

Les autres règles et fautes sont les mêmes que celles du tennis, comme le décompte des points. Toutefois, le joueur marque un point s’il rattrape la balle dans le filet de la raquette après rebond et deux points s’il la rattrape de volée.

Le set se compose de huit jeux et le joueur qui le premier gagne huit jeux gagne le set.

Dans une partie jouée à quatre joueurs, la balle de service doit tomber dans l’espace compris entre le filet, la ligne médiane, la ligne de service et la ligne de côté du court opposé en diagonale à celui d’où elle a été servie ».

Le ping-ball en démonstration à Moulins

Le président de la fédération de ping-ball assure que le cerveau est beaucoup plus surmené que dans la pratique du tennis où le rythme est moins précipité et que de

grandes qualités de souffle et de récupération sont nécessaires.

En 1941, ce sport né en France commence à s’implanter en Roumanie, la Belgique, l’Angleterre et l’Italie. On comptait déjà 5 000 à 6 000 adhérents répartis dans 50 villes différentes en 1939. Le président de la fédération de ping-ball est délégué officiellement pour équiper les écoles en terrains de ping-ball.

Malheureusement, son essor est ralenti par la guerre et par la pénurie des transports. De plus, la ligne de démarcation limite les possibilités de relations sportives. Le ping-ball auquel on prédit un brillant avenir (!) est subventionné par le commissariat général à l’Education physique et aux sports.

Louis Delallier

Commenter cet article