Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Un vol empreint de courtoisie

Publié le 2 Octobre 2013 par Louisdelallier

En août 1948, la demeure de l’instituteur de Bagneux reçoit la visite d’un cambrioleur.

15 tablettes de chocolat, un pain d’épices, de la chicorée, 250 grammes de café et un kilo de sucre disparaissent, mais pas l’argent liquide rangé dans un tiroir de buffet, ni des objets de valeur à portée de main. Le préjudice est estimé à 1 200 francs.

Le voleur, courtois, a laissé ce petit mot accompagné d’un billet de 1 000 francs :

« Vous pouvez dormir tranquille je ne reviendrais plus c’était si tentant et si commode pour la route, il y avait tant de chose et la porte était pas crochet » (texte original)

Louis Delallier

Commenter cet article