Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le grenier de mon Moulins

Histoire de Moulins (Allier) et anecdotes anciennes

Moulins a eu sa société de natation et de sauvetage

Publié le 14 Juin 2015 par Louisdelallier

A Moulins coule l’Allier. En plus des bateliers, la rivière attire à elle les pêcheurs, les baigneurs, c’est-à-dire de potentielles victimes des flots qui pourraient apprendre à nager pour mettre toutes les chances de leur côté.

Ceci explique la fondation, le 7 juillet 1912, de la société de natation et de sauvetage de Moulins (siège 40 place d’Allier au restaurant Thévenet). Elle prend pour devises Sauver ou périr et Courage et dévouement à l’humanité. Son bureau est constitué au mois de novembre suivant. M. Bussière, négociant et ancien marin, en est le président d’honneur, M. Gerbe le président actif, M. A. Stemer fils le vice-président, M. Joseph Barre le secrétaire et M. Orfeuil le trésorier. MM Brirot et Chevalier sont deux membres actifs de la société. M. Betz est désigné comme porte-drapeau, M. Bauponey comme ambulancier, M. Damerot comme chef de matériel, MM Avrot, James, Foucault comme moniteurs encadrés par M. Roussel capitaine.

Les membres actifs de plus de 17 ans devront s’acquitter d’un droit d’entrée mensuel de 0,50 franc et ceux de 8 à 17 ans d’un droit de 0,25 franc.

Des exercices de « pied ferme » ont lieu chaque mercredi et samedi de 20h à 21h 30 dans la salle du passage Chamord. Il s’agit d’être prêt à intervenir efficacement en cas de danger sur l’Allier. Il n’est pas question d’improviser.

Le dimanche 1er décembre 1912 est le grand jour de la remise du drapeau et de la présentation des bateaux. À 14 heures 30 place de la gare, toutes les sociétés volontaires se regroupent et rejoignent la place d’Allier en passant par les actuelles avenues du général Leclerc et Théodore- de-Banville, une partie du cours Jean-Jaurès et la rue d’Allier. Se suivent les tambours et les clairons des pompiers, la Lyre moulinoise, les anciens cuirassiers, les chasseurs à pied, les dragons, les fantassins, les artilleurs, les marins, le comité des fêtes, la chorale de Moulins, les sauveteurs de Digoin encadrés par La Bourbonnaise, les clairons et chasseurs alpins, les membres de la société des Chevaliers de la gaule. La société de sauvetage et de natation de Moulins termine le cortège en entourant ses deux bateaux de sauvetage (l’un rouge, l’autre bleu) portés sur des chars ornés de drapeaux et de plantes vertes. Ses membres arborent la casquette de la société.

Les présidents de chaque société prennent place sur l’estrade installée place d’Allier. Après les discours et avant un défilé autour du monument des combattants de 1870/1871 (actuellement dans le jardin de la gare), M. Galland, conseiller municipal délégué par la municipalité, procède à la remise du drapeau à la société.

Louis Delallier

Commenter cet article